Réunification familiale

Vous avez le droit de maintenir l’unité de votre famille

Description du service

Description

Regroupement dans le régime général

Si vous êtes un immigrant et résidez en Espagne, sachez que vous avez le droit au regroupement familial pour maintenir l’unité de votre famille, en réunissant certains parents dans le pays où ils se sont installés. Nos avocats experts en immigration et en immigration, de Tolentino Abogados, peuvent vous aider à avoir votre famille avec vous.

Rappelez-vous que vous pouvez avoir besoin de certaines exigences pour l’exercer, comme d’avoir séjourné un minimum de temps dans le pays où vous êtes ou de prouver que vous avez les moyens financiers nécessaires pour garder le regroupé.

Les parents qui se regroupent, pour leur part, sont considérés comme des bénéficiaires du droit. En général, au moins le conjoint et les enfants à charge mineurs sont regroupés. Ce droit peut être étendu au couple en union de fait, aux ascendants ou à d’autres membres de la famille, selon la réglementation applicable dans chaque Etat.

Consultez nos experts, laissez-nous vous conseiller!

Régime communautaire

  • Il existe différents types de regroupement, qui dépendront toujours de la résidence que vous avez. Si vous êtes un citoyen européen, vous aurez droit au regroupement familial. Le visa de résidence pour regroupement familial dans le régime communautaire permet au titulaire (membre de la famille d’un citoyen de l’Union européenne, Islande, Liechtenstein, Norvège ou Suisse résidant en Espagne) de résider en Espagne pour une période de plus de 90 jours.
  • Les parents suivants d’un ressortissant de l’Union européenne, de l’Islande, du Liechtenstein, de la Norvège ou de la Suisse, résidant en Espagne, peuvent demander un visa de résidence pour le regroupement familial dans l’UE:
  • Conjoint du résident, à condition que l’accord ou la déclaration de nullité du lien conjugal, ou le divorce n’est pas tombé, et que le mariage n’a pas été célébré en fraude de la loi.
  • Le couple avec lequel ils entretiennent une union analogue à celle conjugale inscrite dans un registre public établi à cet effet dans un État membre de l’Union européenne, en Islande, au Liechtenstein, en Norvège ou en Suisse.
  • Descendants et ceux de leur conjoint (à condition qu’ils ne soient pas séparés légalement) de moins de 21 ans, tant qu’ils vivent à leurs frais, ou en sont incapables.
  • Les descendants directs et ceux de leur conjoint ou partenaire enregistré lorsqu’ils sont à leur charge.
Pasos a seguir

Famille élargie 

Ajouté au régime communautaire, depuis le 9 novembre 2015, le règlement réformant le décret royal 240/2007, le règlement du régime communautaire, a été publié dans la BOE.

Fondamentalement, cette réforme introduit un concept de famille beaucoup plus large. L’Union européenne a contraint l’Espagne à élargir le concept de famille qui existait jusqu’à présent et à le remplacer par un autre concept appelé «famille élargie».

Voyons quels sont les parents des Espagnols et des citoyens de l’UE qui pourraient être regroupés:

  • Conjoint et partenaire du fait enregistré. C’est le cas typique. Le citoyen de la communauté peut regrouper son conjoint (marié avec un mariage valide en Espagne) et le couple de fait enregistré dans un registre public des couples de faits, autonome ou local, ce qui ne permet pas la duplication de l’enregistrement.
  • Enfants jusqu’à 20 ans. La communauté et le conjoint enregistré ou le partenaire enregistré. Si ce sont des mineurs, avec l’autorisation de l’autre parent s’il y en a un.
  • Les enfants de 21 ans et plus qui vivent sous garde. Autant de l’espagnol ou de la communauté que du couple enregistré. Lorsque vous avez 21 ans ou plus, il est obligatoire de prouver que vous vivez dans votre pays d’origine, c’est-à-dire que cela dépend exclusivement de l’argent fourni par le membre de la famille espagnol.
  • Les parents qui vivent en charge. Espagnol ou communauté, conjoint ou partenaire enregistré. Tout comme les enfants de plus de 21 ans, dans le cas des parents, ils doivent vivre dans leur pays d’origine ou de résidence. Peu importe l’âge de l’ancêtre.
  • D’autres parents Famille élargie (article 2.bis). Tout parent qui au moment de la demande est en charge ou vivre avec lui espagnol ou citoyen de la communauté. Les membres de la famille sont également inclus qui, pour des raisons sérieuses de santé ou d’invalidité, sont strictement nécessaires pour que la communauté en prenne la responsabilité personnelle. Dans ce cas, le degré de dépendance financière et physique, le degré de parenté et la gravité de la maladie ou du handicap, ainsi que le moment de la coexistence antérieure seront évalués. Dans tous les cas, la coexistence sera réputée accréditée si elle a duré au moins 24 mois.
  • Partenaire de fait (non enregistré) avec lequel une relation stable est entretenue, dûment prouvée. Famille élargie Dans ce cas, un couple stable sera compris comme prouvant l’existence d’un lien durable. Les moyens que l’existence d’un tel lien de manière fiable dans tous les cas, quand une cohabitation avant le mariage d’au moins un an ou si une ascendance commune (il suffit de prouver la coexistence stable). 

Résidence indépendante des membres de la famille regroupés

Maintenant, une fois que les membres de notre famille obtiennent leur résidence, ils auront l’option, à un moment donné, d’opter pour la résidence et l’autorisation de travail indépendant du parrain que les détenteurs de résidence pourront obtenir par regroupement familial.

Les exigences pour obtenir ce type d’autorisation s’avèrent être:

  • Ne pas être citoyen d’un État de l’Union européenne, de l’Espace économique européen ou de la Suisse, ou membre de la famille des citoyens de ces pays auxquels s’applique le régime de citoyen de l’Union.
  • Être titulaire d’une autorisation de résidence temporaire pour le regroupement familial.
  • Avoir payé les frais pour le traitement de la procédure.
  • S’il s’agit d’un conjoint ou d’un partenaire regroupé, vous devez prouver l’une des hypothèses suivantes:
  • En cas de séparation de droit ou de divorce, ou d’annulation d’inscription ou de fin de vie en couple: avoir vécu en Espagne avec le parrain pendant au moins deux ans.
  • En cas de victime de violence ou de comportement violent dans l’environnement familial: il existe un rapport du procureur général ou une ordonnance de protection judiciaire.
  • Mort du regroupeur
  • Ne pas avoir de dettes avec la taxe ou l’administration de la sécurité sociale et que ce soit dans l’un des cas suivants:
  • Avoir les moyens financiers d’accorder un permis de séjour temporaire à but non lucratif (c’est-à-dire pouvoir accréditer 400% de l’IPREM, qui s’élève cette année à 2 132 euros), ou bien:
  • Avoir un ou plusieurs contrats de travail d’une durée minimale d’un an, à partir du moment de la demande, et dont la rémunération n’est pas inférieure au salaire mensuel minimum, à temps plein, pour quatorze paiements, ou:
  • Se conformer aux exigences pour l’octroi d’un permis de séjour et d’un travail indépendant.
  • S’ils sont enfants ou représentés lorsqu’ils atteignent l’âge de la majorité et se trouvent dans l’une de ces deux situations:
  • Ont résidé cinq ans en Espagne.
  • Être capable de prouver que:
  • Ils ont les moyens financiers d’accorder un permis de séjour temporaire à but non lucratif, c’est-à-dire qu’ils peuvent accréditer 400% de l’IPREM qui s’élève cette année à 2 132 euros, soit:
  • Ils ont un ou plusieurs contrats de travail d’une durée minimale d’un an à partir du moment de la demande et dont la rémunération n’est pas inférieure au salaire mensuel minimum, à plein temps, pour quatorze versements, pour l’octroi de l’autorisation de séjour et travailler pour les autres, ou:
  • Ils répondent aux conditions d’octroi d’une autorisation de séjour et de travail pour leur propre compte. Si vous êtes des ancêtres quand ils remplissent les conditions pour modifier votre autorisation et obtenir une autorisation de résidence et de travail pour des tiers, ou par vous-même, ou pour la recherche ou en tant que professionnel hautement qualifié

Étapes à suivre pour regrouper nos proches:

  • Selon l’hypothèse dans laquelle ils se trouvent, les exigences et les procédures vont changer.
  • Être titulaire d’une résidence des hypothèses précédentes.
  • Dans certains cas, le visa du pays d’origine doit accompagner la demande.
  • Passeport ordinaire ou titre de voyage reconnu comme valide en Espagne avec une validité minimale de quatre mois.
  • Les personnes d’âge légal: certificat de casier judiciaire délivré par les autorités du pays d’origine ou le pays ou les pays dans lesquels elles ont résidé au cours des cinq dernières années.
  • Certificat médical.
  • Documentation originale accréditant les liens familiaux.
  • La mission diplomatique ou le bureau consulaire notifiera la concession, le cas échéant, du visa dans un délai maximum de deux mois.
  • Notifié l’octroi du visa, le cas échéant, le regroupé doit le recueillir personnellement dans les deux mois à compter de la date de notification (dans le cas de mineurs peuvent être ramassés par son représentant).
  • Une fois le visa a été recueilli, le regroupé doit entrer en territoire espagnol dans la période de validité du visa, qui ne dépassera pas trois mois.
  • Le regroupé dans un délai d’un mois à compter de son entrée en Espagne doit personnellement demander (dans le cas des mineurs, accompagné de son représentant) la carte d’identité des étrangers au bureau de l’immigration ou au poste de police de la province où l’autorisation a été traitée.
  • La validité de l’autorisation du regroupé sera prolongée jusqu’à la même date que l’autorisation du parrain au moment de l’arrivée du membre de la famille en Espagne.
Condiciones

Qué incluye:

Nuestros abogados de extranjería e inmigración en Tolentino Abogados de Extranjeria, pueden ayudarle a tramitar su solicitud de reagrupación familiar. Desde el primer paso para gestionar la autorización, el visado en el país de origen, así como los trámites siguiente para su residencia en España.

Qué no está incluido:

No está incluida la asistencia en los diferentes Consulados españoles. Únicamente atendemos de manera personal en nuestra oficina de Madrid, España, o en la ciudad de Santo Domingo, República Dominicana.

Para el resto de casos, podemos brindar asesoramiento profesional de manera online.

Voir tous les services

Consultation web gratuite

Un avocat spécialisé et expert en droit des étrangers et immigration, vous informera sur la façon de résoudre votre problème. Pour des conseils plus complets, nous pouvons vous aider par Skype ou dans notre bureau à Madrid. Demander un rendez-vous en appelant le +34 918 272 222.

Start typing and press Enter to search